Coucou à toutes et tous!

Après un mois d’absence, et des publications espacées dernièrement, j’ai pris du temps pour trier nos photos de Cuba. Après ces mois de travaux/aménagement, la reprise de la couture et du rythme de publication sur le blog ont été difficiles, le temps m’a manqué. J’espère que cette fois-ci c’est la bonne et que les posts du lundi vont refaire leur apparition. En mars, nous sommes partis 2 semaines à Cuba. Un nouveau voyage avec nos sacs à dos avant de rentrer et préparer notre arrivée dans notre jolie maison. Aujourd’hui je vous raconte et montre notre première semaine de voyage, entre La Havane et Viñales principalement.

Jour 1 : DEPART. 1er vol : Nantes-Paris et 2ème vol : paris-La Havane. Une heure d’escale entre les 2 qui sera réduit à moins de 30 minutes à cause de la grève des contrôleurs aériens à l’aéroport de Nantes. Après un sprint de 10 minutes dans Roissy, on réussit à avoir notre vol. L’avion nous attendait, ouf ! Mais pendant les 10 heures de voyage, on se dit que nos bagages n’ont sûrement pas eu le temps de sprinter et qu’on ne les aura pas à l’arrivée. Impression confirmée une fois arrivés à La Havane. On quitte l’aéroport à bord d’un taxi, avec nos compagnons d’infortune, un couple sans bagages aussi car au départ de Nantes comme nous. Notre hôte nous accueille avec le sourire et un jus de fruits fraîchement mixé malgré notre retard et notre heure tardive d’arrivée.

Jour 2 : LA HAVANE. C’est parti pour le premier jour de ce voyage, en pantalons 😉 Après un copieux petit-déj au beurre demi-sel, on file faire la queue (un sport national à Cuba) pour changer de l’argent. On se dirige ensuite vers le Vedado en longeant une bonne partie du Malecon. A l’hôtel Capri, on trouve le comptoir Cubanacan et on prend nos billets pour Viñales. On sirote notre premier verre des vacances à l’hôtel Nacional, Mojito pour Chérichou et limonada maison pour moi. Un endroit hyper agréable avec une terrasse au top. Les serveurs nous snobent mais on profite de l’endroit et du bonheur d’être en vacances, au soleil. Ensuite, on est allés à la plaza de la Revolution. En attendant nos bagages qui doivent arriver vers 22h30, on va dans un resto conseillé par notre hôte, le Castropol. Un très bon resto mais plutôt gastronomique et avec un tarif élevé pour le pays (on s’en rendra compte les jours suivants), mais ce soir on fête notre anniversaire, ça mérite bien un petit plus. De retour à la casa, et après un coup de fil à l’aéroport, pas de bagages pour ce soir 🙁 A 0h30, réveil en fanfare par le tambourinement de notre hôte à la porte de notre chambre « maletas, maletas » Ouf, nos bagages sont là, on va pouvoir se changer demain et se laver les dents. Hourra!!!!

   

Jour 3 : LA HAVANE. Ce matin on sent bon et on est propres, ça fait plaisir. Direction centro Habana, le capitole, les beaux hôtels, le parc de la fraternité, parque centrale (avec renseignements et repérage du bus pour la plage de demain), musée de la révolution. Balade près du bord de mer où on écoute un petit air joué par un cubain, puis sur le prado où nous sommes tombés sur « le bon coin ». Les gens sont là, avec des petits écritaux pour des apparts à vendre. Ils n’ont pas internet alors ils ont leurs propres astuces. Changement de casa, l’accueil est moins chaleureux mais l’endroit a beaucoup de charme. Pour la suite du programme : Plaza Vieja, calle mercaderes, la maison d’Hemingway et ravitaillement des troupes au dessus de la meilleure boulangerie du coin. On est allés à la maison du tabac mais il y avait beaucoup trop de choix pour savoir quoi prendre, puis la plaza de la cathédrale qui est très jolie (photo ci-dessous). La bodegita del Medio est très (trop!) touristique, on ne reste pas puis direction la plaza de armas où il règne une ambiance très sympathique. Chérichou a ensuite testé la bière de la factoria sur la plaza vieja et moi j’ai commencé un comparatif des meilleures limonada avec une préférence pour les frappées.

Un exemple typique du contraste permanent que l’on trouve à Cuba, à gauche un immeuble parfaitement entretenu et rénové et à droite un bâtiment qui tient on ne sait pas trop comment…

Jour 4 : LA HAVANE. Aujourd’hui, au programme c’est plage. Nous prenons notre petit-déj avec un couple québécois, qui loge à la même casa que nous. Ils nous disent que la veille il sont rentrés « frippés » d’avoir bu trop de mojitos, pas besoin de nous traduire cette expression, on visualise bien la situation 😉 Ensuite direction Parque Central pour prendre notre bus. Après 30 minutes de route, on arrive sur une plage de sable fin et avec une eau transparente, en avant pour la première baignade des vacances. De retour dans la ville, on file à la meilleure boulangerie de La Havane pour prendre des gâteaux pour le goûter, puis nous nous sommes baladés dans les rues de la ville. Le soir, premier resto de La Havane où nous sommes bien accueillis, le Hanoï et où nous avons bien mangé dans une ambiance sympa.

Jour 5 : VIÑALES. Réveil à 6h30, ouille. On part en direction de l’hôtel Capri pour prendre notre bus en direction de Viñales. Nous découvrons encore un peu plus qu’à Cuba on attend tout le temps. Nous quittons Cuba avec presque 2h de retard car le bus n’est pas arrivé à l’heure et ensuite nous avons fait un tour gratuit dans la ville avant de partir enfin pour notre prochaine étape. A l’arrivée, nous filons vers notre casa trouvée par notre hôte de la Havane, parce qu’à Cuba ça fonctionne de cette façon. Nous sommes accueillis par un couple très gentil et super souriant et leur petite fille. Puis, une fois qu’un autre couple de français nous rejoint, ils nous servent à manger, oui à 15h, en pleine après-midi. Ici, les hôtes nous proposent des excursions, on prévoit une rando à cheval au levé du soleil pour demain et on réserve notre taxi collectif pour Cienfuegos dans 3 jours. On choisi de réserver notre excursion plage via nos propres moyens car nous avons repéré des tarifs plus intéressants et on ne veut pas aller à la plage la plus touristique. Après avoir profité de la ville, de son ambiance place de l’église, sa musique, on choisi un resto où je goutte le plat local, le « ropa vieja », un plat à base d’émincé de boeuf.

Jour 6 : VIÑALES. Il est 6h du matin, il fait nuit noire et nous sommes sur des chevaux. Des fois, on se dit qu’on fait des trucs bizarres dans la vie 😉 Mais nous sommes en tête à tête avec le guide et ça c’est cool. Après 1h30 de montée, on nous propose une chaise et il n’y a plus qu’à profiter du paysage. L’ambiance au levé du soleil est bien particulière même si ce jour est le plus voilé de toutes les vacances. Nous sommes là, face à la nature, accompagnés d’un chat aux oreilles coupées, de 4 ou 5 cochons et de quelques poules. Le tout au milieu de plants de café (sur la photo juste en dessous). A la descente, on s’arrête dans une plantation de tabac, où l’agriculteur nous montre son séchoir, le processus de fabrication des cigares, il en roule un pour nous montrer et nous propose une dégustation. Pour nous remettre de notre balade on va en ville, remplir nos ventres affamés, on choisi une adresse Trip Advisor, beaucoup plus accessible le midi que le soir, l’Olivo. Et par un pur hasard nous y croisons nos copains de galère avec qui nous avions partagé le taxi à notre arrivée à l’aéroport. On entame l’après-midi par une balade sur les hauteurs de Viñales pour voir le parc national, puis un petit goûter au bord du terrain de baseball à regarder les enfants jouer et en mangeant un cake à la vanille tout chaud qui parfume les rues. Le soir nous mangeons à la casa qui nous a accueilli à notre arrivée, chez Estrella y Célestino, on y croise un couple francophone qui propose de nous emmener à Playa Larga après-demain, on accepte et annule le taxi que l’on avait réservé pour Cienfuegos. L’adorable Estrella nous trouve une casa là-bas.

 

Jour 7 : PLAYA JUTIAS. Aujourd’hui on va à la plage, avant de partir on achète une cake à la vanille car ce cake est une pure tuerie!! En attendant notre taxi collectif, on croise de nouveau nos copains nantais, décidément. On discute ensuite avec un couple franco-belge qui embarquent avec nous dans une Ford bleue pilotée conduite par un vieux monsieur tout petit. Le trajet n’est pas de tout repos car la route n’en est pas tout à fait une par endroits, comme partout à Cuba d’ailleurs. La plage est de sable blanc, les cocotiers et le bois flotté sont bien là. Le ciel s’est découvert au fur et à mesure de la journée, un vrai bonheur. De retour en ville, on change de casa, même si on reste dans la même ville, on ne dort jamais plus de 2 nuits dans le même endroit. Ca permet de rencontrer des personnes différentes et ce soir là on n’est pas déçus car on a choisi de manger dans la casa qui nous héberge et le papy nous parle longuement de Cuba et c’est très enrichissant. Même si dès qu’on aborde la politique le monsieur est tout de suite moins loquace.

 

J’espère que vous avez un peu voyagé en me lisant, la deuxième partie du voyage arrive bientôt.

Belle semaine et bonnes vacances pour ceux qui y sont. Bisous bisous

 

4 Comments on Cuba #1

  1. Nous prévoyons un séjour à Cuba l’été prochain…Quelques recherches et je tombe sur vos deux articles !!! Très agréable lecture, belles photos, et les petites adresses qu’il faut tester ou voir, bref j’ai adoré. Bravo et merci 😃

    • Merci beaucoup 😉
      Si vous voulez des précisions supplémentaires n’hésitez pas, j’ai encore ça en stock 😉
      Vous partez combien de temps? Que l’ouest ou l’est aussi?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *